US LOGNES FOOTBALL : site officiel du club de foot de LOGNES - footeo

Le projet de développement au coeur des débats

2 avril 2014 - 11:32

Les clubs et les sections Futsal étaient invités, lundi soir à la Ligue, à venir discuter avec le Président Jamel Sandjak, Ahmed Bouajaj et Philippe Couchoux du projet de développement.

Ils ont été nombreux à répondre, lundi soir, à l'invitation de la Ligue à participer au débat sur l'avenir du développement du Futsal en Ile-de-France. Qu'il s'agisse de club ou de section, les représentants ont échangé longuement avec Ahmed Bouajaj, le Secrétaire Général de la Ligue, le Secrétaire Adjoint en charge du Futsal, Philippe Couchoux et bien évidemment Jamel Sandjak, le Président, qui a fixé d'emblée la philosophie du plan de développement pour la période 2014/2016. "L'idée est d'accompagner au mieux la croissance de cette discipline qui mérite toute notre attention".

"Pour cela" a-t-il rajouté "il était évidemment impensable de ne pas vous rencontrer pour que chacun puisse évoquer ce que sera le Futsal dans l'avenir. Nous avons élaboré un calendrier qui débute par cette rencontre. Puis la Commission Régionale Futsal ira au sein des commissions départementales. Enfin, le projet sera finalisé et présenté au vote du Bureau et du Comité Directeur de la Ligue. Vous ne pouvez pas être simplement spectateurs de votre sport. Vous devez en être les acteurs."

Avant de voir les perspectives d'évolution, il était important de faire un premier état des lieux statistique. Et si l'on peut constater que le nombre de licenciés est en constante augmentation, il n'y a pas eu d'évolution significative du nombre de clubs ou de sections. "Il y a une stabilité et nous ne pourrons pas aller beaucoup plus loin si l'on ne travaille pas en profondeur en ouvrant notamment aux clubs libres"confirme le Président. "Le problème central des clubs, c'est leur structuration"poursuit Jamel Sandjak. "C'est pourquoi nous voulons agir, et vous êtes associés à ce qui est encore une réflexion, dans trois domaines importants : les obligations, la sécurité et la réglementation."

"Vous êtes affiliés à la FFF" a encore indiqué Jamel Sandjak. "Vous avez donc choisi d'évoluer dans un cadre. Sans cadre, pas de règles et donc pas de foot." Ce cadre, il se construit d'abord à l'intérieur même du club. La nécessité d'avoir un éducateur diplômé où de s'entourer de dirigeants compétents dans un domaine unique constituent évidemment des pistes de réflexion prioritaires. Que des équipes qui accèdent à des niveaux supérieurs se dotent de formations de jeunes revêt également un caractère primordial estime le Président Sandjak. "C'est important politiquement, pour avoir notamment l'oreille de vos élus. Mais cela s'inscrit aussi dans le cadre d'un projet sportif et éducatif cohérent."

Le Président est revenu également "sur la qualité indispensable des installations sportives. Demain, il y aura l'instauration de normes. Cela correspond également à notre volonté de sécurisation. La sécurité est un point prioritaire. Nous allons bientôt présenter un plan régional de prévention avec l'obligation pour tous les clubs d'avoir un référent sécurité. Des dirigeants spécialisés que nous aiderons et que nous formerons. Le foot, c'est transformer l'adversaire en partenaire. Et vous ne pouvez pas jouer au football avec un sentiment d'insécurité."

La réglementation en matière de terrains, de compétitions et des mutations a également été discutée. Il s'agit d'une réflexion d'ensemble que la Ligue souhaite entreprendre en toute concertation. "A travers cette échange, vous participez à la construction de ce nouveau projet" a conclu Jamel Sandjak. "Nous sommes déterminés à vous aider et à vous accompagner dans le développement de votre pratique. Mais nous ne pourrons rien faire sans vous."

 

LES CLUBS ONT APPRÉCIÉ
 

Salman Najah (ASM Gargeoise) :
"Il y a des choses très intéressantes qui sont sorties de ces échanges. Nous sentons une réelle écoute de la part de la Ligue. C'est primordial de pouvoir établir une réciprocité. Cela permet de faire avancer notre discipline en région parisienne, mais aussi au niveau hexagonal. Nous voulons trouver des solutions qui vont nous faire progresser."  

Michel Nicolas (Jouy Futsal) :
"Je trouve que la Ligue est un fer de lance sur le plan national. Je pense que ce genre de débat peut permettre aux clubs de tout niveau d'évoluer. De la base jusqu'au sommet, les gens, présents ici, connaissent nos difficultés. Ces échanges et surtout les futures décisions qui seront prises vont nous mettre sur la voie de la structuration. Tout commence par la formation des jeunes."

Samir Zeryouh (Levallois) :
"C'est un bon point de départ pour tenter de rattraper le retard que nous avons sur le plan européen. Il faut commencer par la base et notamment, comme cela a été évoqué ici, par la formation des éducateurs. Ce type d'échange constitue une belle ouverture. Les notions d'obligations et de réglementations nous permettront d'avancer dans le futur et inciteront peut-être les pouvoirs publiques à nous accompagner."  

Commentaires

SECRETARIAT US LOGNES

Permanance Secrétariat US LOGNES

 

Mercredi de 18h30 à 20h30

 

Vendredi de 18h30 à 20h30

 

Tel : 01 60 05 04 12

 

Mail : uslfoot@lpiff.fr